Publié le

Comment représenter la peinture des nus ?

Il faut savoir que la peinture représente un art, ce qui fait de cet art une transmission d’idées, et une approche sur les différents commentaires des amateurs et des professionnels. Il y a plusieurs formes de peinture selon le style et le feeling de chaque peintre, mais aussi un travail formidable à évoquer. Si la peinture a existé depuis belle lurette, les différentes catégories de peinture ne sont pas toujours placées à la même hauteur, selon le tempérament du public spectateur. En effet, comme il existe plusieurs formes de peinture, la séparation de l’abstrait et du concret favorise déjà un choix à part, et une compréhension indéfinie représentée sous plusieurs formes. En conséquence, il fait aimer la peinture pour en assurer les conséquences, quel que soit son type. En ce qui concerne spécialement la peinture des nus, c’est un art et une histoire qui auraient commencé depuis la nuit des temps, mais plutôt marquée par un style abstrait et intime. Par contre, la peinture des nus du XIXème siècle a démontré des changements au niveau de la présentation de la surface à peindre, étant donné qu’il s’agit de tableau, de mur ou d’espace libre à peindre.  Ce style de peinture attire bon nombre d’amateurs et bien entendu les professionnels, qui auront leurs mots à dire chacun, selon la présentation et l’idée qui en dégage.

 

Quel est le type de peinture au XIXème ?

Comme il a été dit, plusieurs formes de peinture peuvent sillonner l’époque du XIXème siècle, mais il y a entre autres la peinture des nus du XIXème qui a permis de voir un peu plus en détails la présentation de ce qu’est la peinture des nus à travers les modèles et les motifs rapportés dans la peinture. Le nudisme étant une caractéristique spécifique de la nature humaine qui a été longtemps dissimulé, mais de nos jours, l’époque de la révolution a sonné, emportant dans son  chemin toutes les facilités de présentation selon un concret ou un abstrait de 1er degré. Il faut donc savoir que la peinture des nus a fait irruption dans le dans le domaine de la peinture, apportant un supplément au niveau de sa présentation. Elle a permis au public large de découvrir les bienfaits, mais peut-être aussi les méfaits de l’art. Peinture caractéristique et très prisée au XIXème, la peinture des nus se fait découvrir à travers ses modèles osés et sexy, tout en sachant que le créateur est soumis et obligé de présenter une œuvre originale, caractéristique, et surtout impeccable au niveau de ses qualités de dessinateur. Par ailleurs, la peinture s’associe au dessin, dans la mesure où chaque artiste se voue à un travail particulier, celui de dessiner, et celui de peindre. Il en résulte alors un assemblage d’œuvres qui pourrait apporter une toute autre image représentative. La peinture des nus au XIXème sera donc traduite par l’abstrait et le concret, mélangé de beauté et d’audace dans les œuvres, apportant une toute nouvelle époque de pensée et d’action.

  • Historique de la peinture des nus du XIXème

Le XIXème siècle a été le phénomène de découverte, car il a mis en valeur l’histoire de l’existence de la peinture des nus. Il en résulte ainsi 2 époques très explicatives, dans la mesure où il s’agit d’une époque tout à fait différente, engendrant le style classique, et intimidé dans la 1ère partie du XIXème, et un style osé pour la 2ème partie, alors qu’il s’agit d’un même thème sur la peinture des nus du XIXème siècle. Dans la 1ère partie de l’histoire, il existe encore le fond d’intimité gardé, où la peinture des nus se réjouit d’une image très classique, caractérisée par un « nu » caché ou dissimulé dans un peignoir homme ou une robe de chambre femme, dont l’objectif est de se plier à l’imagination pour permettre de dévoiler l’image intérieure ou l’image complète du modèle. Par ailleurs, l’image à travers la peinture des nus dans cette 1ère partie retrace un modèle intimement dissimulé, par des accessoires comme le tissu par exemple, calculé à une surface près, où il  sera question de dévoiler indirectement l’intimité du modèle. La 2ème partie du XIXème siècle introduit une plus grande audace au niveau de la peinture des nus, où il sera question de déclencher les caractères liés au sexe, à la frivolité, à la satisfaction et à l’érotisme. Nous savons que la plupart des peintres dessinateurs ressortent l’art de représenter un modèle conformément à la nature, ce qui fait de l’œuvre un travail vraisemblable, éveillant ainsi les sens liés au désir humain. La peinture des nus a donc connu une évolution au niveau de l’œuvre présentée, et chaque œuvre représente une signification particulière. De la peinture des nus au XIXème, la femme est la plus représentée, déterminant l’intérêt particulier de la gente masculine par rapport à la découverte du corps féminin. Malgré tout, la peinture des nus est une académie dans l’éducation des artistes, ce qui demande dans le fonds et dans la forme une base de savoir-faire.

  • Autre caractéristique de la peinture des nus

Si nous entendons en général parler de la peinture des nus au XIXème en tant qu’image représentative, nous pouvons aussi passer à un autre type de peinture des nus qu’est le body painting, soit la peinture selon la technologie, alliant l’art de tracer, de dessiner et de colorer par des appareils prévus à cet effet. Cet autre type de peinture des nus permet l’étude du corps d’après le naturel, et détermine quelque part une liberté d’expression. Dans ce cas, il sera surtout question d’émettre une image quelconque, demandée selon le goût du client, et selon l’image à reproduire sur une ou plusieurs parties du corps telle qu’elle.

Bref, dans les 2 cas de la peinture des nus du XIXème, il sera question entre autres d’un moyen de commercialisation, étant donné que le thème des « nus » affecte un grand pourcentage de passionnés dans le domaine, où entre le peintre et le modèle, il existera une grande liberté d’expression sur le corps .